• APRLB

Le colibri à gorge rubis, un adorable pollinisateur

Dernière mise à jour : oct. 4

Le colibri à gorge rubis est très présent au lac Bowker. Rien de surprenant car c'est en quelque sorte un vrai villégiateur ailé ! En effet, les colibris recherchent beaucoup les lieux de villégiatures où ils trouvent plus aisément de quoi se nourrir. Vous avez des colibris qui butinent dans votre jardin ou qui boivent dans votre diffuseur de liquide sucré ? Et bien sachez que pour ces colibris vous êtes chez eux et que votre terrain est leur chalet où ils reviennent été après été !


Il n'y a qu'une seule espèce de colibri dans l'est du Canada et c'est le colibri à gorge rubis, vous ne pouvez vous tromper. À noter que les petits nouveaux et les femelles n'ont pas la gorge rouge comme les mâles, mais la gorge blanche, donc simple à distinguer.






Oiseau passant l'hiver en Amérique centrale, nos colibris font des milliers de kilomètres pour revenir au lac chaque année traversant même le golfe du Mexique ! D'ailleurs déjà les mâles repartent dès la mi-août pour leur longue migration vers le sud, suivis des femelles et des petits de l'année. Profitez donc de leurs bourdonnements d'ailes qui se feront de plus en plus rares au cours des prochaines semaines car vous ne les reverrez qu'à la mi-mai 2022.


Pour préparer le retour de vos colibris au printemps, pourquoi ne pas planter quelques vivaces en remplacement du gazon qui n'a vraiment aucun attrait, ni aucune utilité pour les différents pollinisateurs (colibris bien sûr, mais aussi abeilles indigènes, bourdons, etc.)? Comme vous le savez, il faut mettre tout en œuvre pour freiner la baisse importante des pollinisateurs, eux qui jouent un rôle premier plan pour la biodiversité et la chaine alimentaire (fruits et légumes). Votre cour n'est pas un terrain de golf après tout, plantez des fleurs et remplacez graduellement, dans les endroits moins passant, votre gazon par du trèfle par exemple ! Et surtout bannissez l'utilisation de pesticides et d'herbicides. Vos petits gestes comptent plus que vous ne le croyez.


D'ailleurs voici les fleurs attirant les colibris. Choisissez des vivaces pouvant s'épanouir dans les zones de 1 à 4b, cette dernière zone étant celle du lac. Aussi pourquoi ne pas laisser pousser ou même planter quelques fleurs indigènes, comme par exemple, la galane glabre, la monarde fistuleuse ou l'ancolie du Canada ! Et pour l'environnement, tout comme pour vous, lâchez prise avec la recherche de la perfection du vert gazonné !


Nous tenons à vous rappeler que toutes les photos du site et de nos nouvelles sont prises au lac Bowker, à quelques exceptions près. Nous tenons à remercier une de nos membres, Danielle Masson pour plusieurs des photos publiées, notamment celles de la faune. Merci pour ces colibris en vol !

75 vues