top of page
  • Photo du rédacteurAPRLB

L'état de santé du lac Bowker et autres sujets

Dernière mise à jour : 8 juin 2023

Vous voulez avoir l’heure juste sur l’état de santé du lac Bowker, soit connaître son degré de vieillissement et la qualité de son eau ? Vous le savez l'association à chaque été effectue différents prélèvements pour avoir le portrait réel.



Une partie des résultats sont envoyés à nos membres en règle dès l'automne suivant l'été de nos suivis, soit ceux des coliformes pour connaître la qualité bactérienne de l'eau. La deuxième partie soit l'analyse de nos prélèvements pour les indicateurs sur le degré de vieillissement du lac nous sont transmis au début du printemps par le Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL), organisme rattaché au ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs. Ce qui explique le délai de la mise à jour de cette section du site.


Vous trouverez donc dans cette mise à jour, le positionnement du lac quant à son stade de vie, soit son degré de vieillissement, et aussi quelques éléments d’information sur l'évolution des coliformes totaux et fécaux donc sur la qualité de l’eau pour la consommation


Visitez notre page Santé du lac. Vous le verrez les résultats sont encore une fois excellent, surtout lorsqu’on voit comment les lacs du sud du Québec se détériore rapidement.


L'importance de poursuivre nos suivis


Certains nous demandent parfois pourquoi, année après année, si le lac présente d’aussi bons résultats poursuivre nos suivis de façon systématique ? Il faudrait jouer à l’autruche et se mettre la tête dans le sable pour croire que notre lac tel un invincible gaulois ne sera pas touché dans les prochaines années par les changements climatiques et restera facilement à l’abri d’une détérioration de sa qualité et de sa biodiversité.

Bien que ce soit un lac de tête, le lac Bowker n’est pas immunisé contre une possible introduction des espèces exotiques envahissantes telles le myriophylle à épi ou autres, malgré toute la sensibilisation et les efforts déployés. Plusieurs riverains de lacs tout près du lac Bowker ne sont pas aussi chanceux que nous. Il est à noter également que si le vieillissement d’un lac est normal prenant plusieurs milliers d’années, il peut se dégrader très sérieusement sur une période aussi courte que dix ans lorsque des activités humaines inappropriées entrent en jeu. C’est pourquoi nous devons rester en mode prévention et suivre chaque été des indicateurs scientifiques sur son état de santé pour agir rapidement pour, à tout le moins, ralentir le processus.


Enfin, si nous apprécions tous sa beauté et tout le plaisir qu’il nous procure notamment durant la saison chaude, nous ne sommes pas les seuls. Car au-delà de sa beauté physique, notre lac suscite des commentaires très élogieux des biologistes du RAPPEL (coopérative de solidarité en protection de l’eau). À tout coup lorsqu’ils viennent effectuer des mandats pour nous, ils nous répètent que c’est l’un des lacs les plus beaux (et pour eux beauté est synonyme de santé), non seulement de l’Estrie, mais même du sud du Québec. Et nous pouvons vous affirmer que ces biologistes et spécialistes des plans d’eau en ont vu plus d'un.

Plus que jamais c’est à nous tous de continuer à suivre son état de santé mais surtout de nous comporter envers lui de façon respectueuse en suivant les bonnes pratiques sur ses berges et sur ses eaux (relire le code de vie).


C'est la période du renouvellement de votre adhésion à APRLB !


Notre assemblée générale annuelle se tiendra le 28 mai 2023 en visioconférence pour faciliter la participation. D'ailleurs nous tenons à rappeler à nos membres que c'est le moment de renouveler votre adhésion et à nos lecteurs non membres à rejoindre l'association s'ils ont à coeur la préservation du lac. Nous remercions d'ailleurs ceux qui l'ont déjà fait, nos "early birds" qui ont même devancer les membres du conseil !


Les audiences du BAPE pour l'agrandissement du Parc du Mont Orford : la suite


Après la première partie des audiences du BAPE qui s'est tenu le 14 février et les jours suivants permettant à tous de poser leurs questions aux initiateurs du projet, c'est

le 3 avril à 19h à l'Hôtel Congrès du Chéribourg que se tiendra la présentation de certains mémoires et suggestions d'organismes, municipalités et citoyens.



Les gens avaient jusqu'au 16 mars pour s'inscrire afin de s'exprimer verbalement lors de la séance du 3 avril prochain et jusqu'au 30 mars (midi) pour déposer un mémoire ou suggestion par écrit. Il est à noter que malgré l'échéance du 16 mars, il sera peut-être encore possible de s'inscrire au registre qui sera dans la salle pour s'exprimer publiquement selon les disponibilités restantes le soir même. Comme pour la période de questions, cette deuxième partie sera diffusée sur le site web du BAPE pour les intéressés.


Pour avoir écouté quelques heures des audiences qui s'est tenue pendant deux jours en février, les questions les plus soulevées et les points les plus délicats lors de cette écoute non exhaustive concernaient


  • Le stationnement de 100 place prévu sur le chemin des Bûcherons où les résidents du lac Simoneau à proximité craignent un achalandage trop grand alors que deux stationnements sont déjà disponibles sur la 220. Autre point, le chemin des Bûcherons est un chemin privé déneigé partiellement l'hiver.

  • Le lac Larouche qui demeurera un lac privé, car bien qu'enclavé dans le parc, restera la propriété de la famille Bombardier et BRP continuera à y faire des essais de motomarines, un "spectacle" peu en ligne avec la mission d'un parc naturel.

  • Un secteur du lac Montjoie qui sera aussi développé au bout d'une rue sans issue et où ses résidents s'interrogent sur leur quiétude.

  • La mise en place d'un centre de location d'embarcations légères (canot, kayak et planches à pagaie) comprenant une descente et une station de lavage pour celles-ci sur le marais du lac Brompton, près de la 220, ce qui ne semble pas être sans risque, compte tenu de la fragilité de l'écosystème présent dans les marais et du fait que celui du lac Brompton présentent des herbiers du myriophylle à épis.

Bref, bien qu'un travail colossal ait été fait par la SEPAQ, quelques éléments soulevés restent encore dans la sphère de "matière à réflexion", si on peut dire

Dernières dates importantes : le dépôt du rapport du BAPE au ministre se fera au plus tard le 30 juin 2023 et sa publication se fera 30 jours suivant le dépôt.






175 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page