NOS ACTIONS

Au fil des années, l'APRLB a contribué de diverses façons à alimenter la réflexion sur les meilleurs moyens de préserver le lac Bowker, la qualité de l'eau, tout comme l'environnement et la quiétude des riverains. 

C'est à travers diverses actions et collaborations avec des organismes reconnus de protection de l'eau et les municipalités d'Orford et de Valcourt, qu'elle poursuit l'atteinte de ses objectifs. 

 

Ceci, toujours dans le but de remplir sa mission.

ACTIONS ET COLLABORATIONS DE L'ASSOCIATION

  • Nous travaillons en collaboration avec le Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) rattaché au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour documenter l’état de santé du lac (notamment en suivant quatre indicateurs dont le taux de phosphore).

  • Nous surveillons le taux de coliformes sur l’ensemble du lac en effectuant l’échantillonnage et son analyse.  Nous échangeons ensuite nos résultats avec l’équipe de gestion de l’eau de la Ville de Valcourt, responsable de l’usine de traitement de l’eau du lac Bowker.  Il faut savoir que le lac alimente en eau potable plusieurs municipalités environnantes.

  • Nous représentons les riverains du lac Bowker auprès du Regroupement des associations pour la protection de l’environnement des lacs et des bassins versants (RAPPEL) et de la Table de concertation des lacs de la municipalité d’Orford pour participer à leur mission de protection de l'eau tout en étant à l’affût des nouveautés, des changements réglementaires, des techniques pour enrayer les espèces envahissantes et des moyens de protéger la qualité de l’eau et les rives.

  • Nous offrons chaque année un programme d'activités ludiques de sensibilisation sur la faune et la flore entourant le lac.  Notre objectif : faire connaître l’écosystème et sensibiliser les riverains aux moyens de réduire les impacts de l'activité humaine sur celui-ci.

  • Nous produisons divers documents: mémoires, sondages, recommandations, lettres d’appui et dépliants d’information.  

Natation dans l'eau cristalline du lac  - activités de natation, canot, kayak, nautisme, pêche, bateau, embarcations à moteurs, qualité de l'eau

ACTIONS DE L'APRLB AU FIL DES ANNÉES...

NAUTISME, EMBARCATIONS ET SÉCURITÉ

1995

 

À la suite d’une consultation réalisée auprès des utilisateurs du lac sur sa politique vis-à-vis les bateaux à moteur, et pour répondre aux aspirations de ses membres, l’APRLB avait adopté une orientation courageuse visant le bannissement des moteurs à essence sur notre lac.  Ce moyen de protéger l'eau du lac s’est avéré impossible à mettre en vigueur, en raison de la législation fédérale et d'opinions divergentes chez les riverains.  Il a été alors décidé d’orienter nos actions afin d’appuyer toute législation visant à maintenir la qualité de l’eau du lac.

Navigation sur le lac - Sports, pêche et nautisme
2009


Lors de l’assemblée générale de 2009, les membres ont discuté des types d’embarcations qui se retrouvent sur le lac.  Constatant que le passage des embarcations à fort sillage et en particulier les « wakeboats » ont des répercussions négatives sur les rives et la sécurité, l’APRLB a décidé de prôner leur bannissement (en savoir plus).  

Par ailleurs, le conseil d'administration de l’APRLB se veut inclusif pour ses membres comme pour les riverains, mais réalise que le remplacement d’un moteur à essence par un moteur électrique est une démarche personnelle. Il a donc été décidé de tolérer les embarcations de plaisance à faible sillage munies de moteurs à quatre temps, moins polluants, pourvu que leurs activités respectent les règles de sécurité nautique. Cependant, l’APRLB n’accepte pas les moteurs à deux temps d’ancienne génération.

La même année, un projet tapageur de parcours nautique suscite la discorde autour du lac. L’idée consistait à établir, au centre du lac, un parcours de dextérité nautique se terminant par un tremplin. Après des représentations auprès des municipalités environnantes, d’un suivi avec le député fédéral de Brome-Missisquoi et du dépôt, à la municipalité du Canton d’Orford, d’une pétition regroupant 92 % des riverains s’opposant à ce projet, le projet fut annulé. 

2014

Autre fait marquant de l’année 2014, a été la publication du rapport du professeur Yves Prairie, professeur de sciences biologiques à l’UQAM, établissant scientifiquement un lien entre le passage des wakeboats et l’érosion des rives et la remise en suspension des sédiments. Cette étude a inspiré nos actions en démontrant l’urgence de rehausser les normes concernant le passage de ce type d’embarcation qui devrait se faire à plus de 250 m afin d’éviter l’érosion ainsi que d’assurer la sécurité des petites embarcations (canots, kayaks, etc.) qui sont fortement malmenées par ces vagues surdimensionnées.

2016
Le journal la Tribune a publié un article de l’APRLB intitulé : Bateau à fort sillage : un enjeu plus important que le bruit qui met l’accent sur l’impact environnemental causé par les vagues surdimensionnées des embarcations à fort sillage et les conclusions du rapport du professeur Yves Prairie (en savoir plus). Aussi, avec les autres associations de lacs environnants, l’APRLB a participé à la consultation de la refonte du Plan d’urbanisme et environnemental de la municipalité d’Orford.

 

L’APRLB a travaillé pour l’instauration d’une bande nautique s’étendant de  75 mètres de la rive vers le large afin que la baignade et les activités telles que canot, kayak et tout sport non motorisé, puissent se faire en toute sécurité.  L’APRLB  a fait valoir que les départs et les arrivées des activités de traîne à l’intérieur de cette bande de 75 mètres pouvaient être source de danger.  De plus, les passages répétés à l'intérieur de cette zone causent l’érosion des rives tout en privant les riverains de la quiétude qu’ils sont en droit d’avoir.  Par ailleurs, l’APRLB a obtenu l’ajout de bouées supplémentaires pour baliser la limite de vitesse à 10 km/h aux endroits plus achalandés et plus étroits du lac.

Finalement l’association a depuis toujours un intérêt particulier pour la pêche et la gestion de la faune, que ce soit pour l’ensemencement ou le contrôle de maladies occasionnées par la multiplication des oiseaux (dermatite du baigneur).  En 2018,  M. Gérald Pépin a présenté une conférence au sujet du programme d’ensemencement des poissons au lac Bowker.

Conférence sur l'ensemencement des poissons au lac Bowker avec Gérald Pépin.

PROTECTION ET RENATURALISATION DES RIVES

Au fil des ans, l’APRLB a fait de nombreuses démarches afin d’informer les membres de l’importance de la renaturalisation de leur rive.  On préconise la plantation d’arbustes avec un système racinaire développé pour retenir le sol : myrique baumier, spirée à larges feuilles, saule arctique et autres végétaux.  Pour en savoir plus sur l'aménagement et la protection des rives, cliquez ici.

2011

Un nouveau conseil municipal du canton d’Orford propose de faire passer la bande riveraine de dix mètres à cinq mètres en opposition au schéma d’aménagement de la MRC. Comme rapporté à l’époque sur notre site web: "Notre association s’oppose avec force à ce changement de politique de la municipalité et fera campagne contre cette proposition visant à faire reculer les normes environnementales de la revégétalisation des rives…". L’APRLB a décidé d’envoyer une lettre à tous les autres maires des municipalités utilisant notre lac comme source d’eau potable afin qu’ils s’opposent à ce changement. 

2013 et 2014

Les années 2013 et 2014 furent marquées par la lutte des riverains contre la modification du zonage du territoire nord-ouest de notre lac qualifié de Paysage naturel d’intérêt supérieur. Avec un zonage de ce type, un territoire d’une telle beauté est généralement préservé ou, à tout le moins, sa modification fait appel à une large consultation qui vise habituellement à renforcer ce statut d’exception. Toutefois, en 2013, l'administration municipale d’alors délivre un permis de remblai/déblai à un nouveau riverain ne sachant pas — étant donné l’escarpement des lieux et la singularité de ce zonage — s’il y aura possibilité de délivrer un éventuel permis de construire. Profitant de cette brèche, le nouveau riverain crée une profonde cicatrice dans le paysage protégé dans le but d’y installer un majestueux escalier lui donnant accès au lac. 

Le mal était fait. Les citoyens de la partie nord se mobilisent avec l’APRLB dans le but de s’opposer à la poursuite des travaux. Par chance, un nouveau conseil municipal est élu à l’automne 2013 qui se montre plus ouvert à la protection du territoire. Et c’est ainsi qu’une nouvelle réglementation voit le jour en 2014 proposant une protection riveraine accrue, l’interdiction de modifier toute pente naturelle de plus de 15 %, une amende de 1 000 $ pour non-respect du règlement, la coupe d’arbres permettant la création d’une voie d’accès au lac d’au plus 2,5 m de largeur, etc.

2017

 

En août 2017, l’APRLB a organisé une conférence au cours de laquelle Mme Roxanne Tremblay, biologiste chez RAPPEL, a informé les participants sur les plantes aquatiques et les algues du lac tout en expliquant l’importance de la bande riveraine pour limiter leur prolifération.

L’APRLB a pris l’engagement de surveiller la qualité de l’eau du lac Bowker.  Notre lac est un réservoir d’eau potable, et une source primaire d'eau potable pour de très nombreux riverains.  L’APRLB entend défendre le droit de tous les riverains de s’alimenter d’une eau saine, et ce, au-delà des loisirs de chacun ou de l’insouciance de certains à maintenir en ordre leurs installations septiques.

QUALITÉ DE L'EAU ET SANTÉ DU LAC

c8.jpg
2009

 

Pour atteindre cet objectif de surveillance de la qualité de l'eau du lac, nous avons adhéré au programme RIVE (Réseau d’inspection et de vérification de l’eau).  Le but de ce programme était de permettre aux intéressés de faire eux-mêmes à domicile et à un coût minime, des analyses de l'eau de surface du lac pour déterminer s'il y a contamination bactérienne (coliformes et E.coli) , et prévenir les risques d’infection bactériologique.

 

M. Daniel Green a donné aux membres du comité de surveillance une formation sur les tests Coliplate, les méthodes de prélèvement sans contamination, le pipetage, l’incubation des échantillons et la lecture des Coliplate.  Une procédure précise a été établie, des points de contrôle ont été identifiés par GPS.  La démarche a été encadrée par des riverains ayant l’expertise professionnelle requise.  Nous avons obtenu un don de diverses fournitures incluant un incubateur et un système de pipetage automatique de la part de la compagnie Merck Frosst.  Nous compilons des données annuellement depuis 2009.  Chaque année, nous faisons appel à des municipalités partenaires (Valcourt, Orford) afin de financer les tests.

2010

 

Depuis notre inscription en 2010, nous participons aux activités de RSVL (Réseau de surveillance des lacs).  Nous suivons leurs recommandations quant au calendrier et aux types de tests à effectuer.  C’est ainsi que nous avons ajouté le test de transparence, le périphyton, ainsi que divers tests physico-chimiques (phosphore et chlorophylle).

B27C7147-44EE-4891-A7E2-116D2A88C532.jpeg
2015

En 2015, l’association poursuit l’étude scientifique des conditions objectives de la qualité de notre lac en y ajoutant aux suivis déjà faits — évaluation des coliformes, la transparence de l’eau par le disque de Secchi et sa participation au RSVL (Réseau de surveillance volontaire des lacs) — la caractérisation et le suivi du périphyton (micro-organismes sur les roches, branches, etc.) qui sont des signes précurseurs de l’eutrophisation (fertilité) d’un lac. 

2021

 

À ce jour, l’association a compilé des données sur plus d’une dizaine d’années et peut suivre l’évolution de la qualité de l’eau du lac Bowker en ayant un historique et une vision basée sur des données et un protocole suivi rigoureusement année après année.

AUTRES ACTIONS ET RÉALISATIONS

2008

 

L'APRLB met sur pied son premier site Web grâce au travail d'André Bourgon.

 

2012

 

L'APRLB s'oppose au projet de règlement d’emprunt de plus de 2,2 millions $ de la municipalité concernant l’installation de la fibre optique dans le secteur nord. Le projet suscite le mécontentement sur tout le territoire de la municipalité y inclus autour de notre lac. L’APRLB, de pair avec les autres associations de lacs environnants, constate des déficiences importantes dans la gestion de ce dossier ; notamment, l’absence d’une consultation préalable, le défaut d’une expertise indépendante dans la demande de soumission et la faible accessibilité au registre de signatures. Face à ces nombreuses pressions, le projet fut retiré le 22 novembre 2012.

Scène de kayak paisible sur le lac Bowker

Protégez ce joyau qu'est le lac Bowker pour les générations futures  !